Le chat domestique à travers l’histoire et les mythes

chat domestique

Le chat domestique est aujourd’hui présent partout. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, les chats n’ont pas toujours fait partie de nos vies. 
Certaines découvertes laissent à penser que cela fait seulement 10 000 ans qu’ils ont été domestiqués par l’homme. Mais alors pourquoi sont-ils arrivés si tardivement dans nos maisons ?

Les chats n’avaient tout simplement pas besoin de l’Homme pour survivre. Ils survivaient très bien entre eux. Puis, il y a environ 10 000 ans, les hommes ont inventé l’agriculture, cette période est appelée « révolution néolithique ». L’agriculture a abouti à un stockage à grande échelle des grains et céréales en tout genre. Ce stockage de masse a attiré les rats et les souris. Ces rongeurs ont naturellement attiré les chats.

L’homme s’est donc servi des chats pour se débarrasser des rongeurs à proximité des établissements agricoles afin de préserver les denrées alimentaires. Ils parcouraient les champs et éliminaient sans pitié tous les rats et souris susceptibles d’endommager le fruit du travail des paysans. Les chats ont ensuite gagné du territoire en se déplaçant au fil du temps.

Les ancêtres du chat domestique

Le chat sauvage africain (Felis libyca) est certainement l’ancêtre du chat domestique. Il est légèrement plus grand que nos chats modernes et de couleur fauve avec des rayures. Ces chats ont une nature docile. Fait intéressant, ces chats sauvages ont encore tendance à vivre et chasser près des habitations humaines de nos jours.

Au moins deux autres variétés de chat sauvage sont supposées avoir contribué à la composition génétique des chats domestiques. L’un est le Felis silvestris, le chat sauvage européen et aussi le chat Pallas ou Steppe (Felis manul) venu d’Asie.

Le chat domestique à travers l’histoire

Les premières traces écrites concernant les chats, apparaissent vers 4 000 avant J-C en Égypte, où ils avaient le rôle de protecteur des récoltes.
Dans l’Égypte antique, les chats avaient le statut de divinités. Pendant cette période, le chat a toujours été traité avec les plus grands égards. La population égyptienne considérait les chats comme sacrés puisqu’elle pensait que ces chats domestiques représentaient la déesse Bastet, déesse de l’amour, de la tendresse et protectrice de l’humanité. Une nécropole contenant des chats momifiés a d’ailleurs été découverte à Bubastis.

Dans l’Égypte antique, le chat est un des rares animaux à pouvoir accéder à l’immense privilège de la momification avec l’ibis et le taureau.

Le chat était aussi protégé par des lois. Il était interdit de le contrarier ou de l’injurier. De même qu’on ne pouvait pas exporter un chat hors du Royaume d’Égypte sous risque de peine de mort. Le chat était également considéré comme l’incarnation des dieux sur Terre.

chat domestique grece antique

Les premiers chats domestiques sont arrivés en Europe aux environs de 1 600 avant J-C, par voie maritime sur les navires phéniciens. Les possesseurs de chats étaient de riches citoyens de Grèce, Crête et d’Italie. Les romains, qui côtoyaient les égyptiens, étaient impressionnés par les chats. Le chat, apprécié pour sa beauté et son indépendance était associé à Diane chasseresse, dont le culte fut assimilé à celui de Bastet. Les chats étaient également fort prisés des soldats romains, qui les emmenaient partout avec eux lors des conquêtes impériales. Les romains répandirent le chat domestique vers le nord, en Europe centrale et vers l’ouest en Bretagne pendant l’expansion de leur empire.

L’apparition du chat domestique en France

Les chats sont apparus en France au 1er siècle après J-C et ont rapidement été adoptés et admirés. Ils ont continué à se déplacer vers le nord et l’est de Europe.

Les Vikings utilisaient également les chats comme chasseurs de rongeurs et animaux de compagnie.

Freyja, déesse majeure dans les mythologies germanique et nordique, était associée aux chats. Son char est tracté par deux chats prénommés «amour maternel» et «tendresse».

histoire du chat domestique

Mais au XIIIè siècle, un pape paranoïaque, Grégoire XI, établit un lien entre eux et la sorcellerie, les chats furent dès lors considérés comme diaboliques et imprévisibles. À cause de cette superstition, les chats étaient automatiquement abattus. Pendant les festivals, ils étaient même brûlés vivants ou jetés hors de grands bâtiments.

Mais les européens ont payé lourdement leur cruauté envers les chats. La disparition des chats a en effet permis à la population de rongeurs de se multiplier de façon exponentielle, et de propager la peste noire, épidémie qui a tué entre 30 et 50% de la population européenne entre 1347 et 1352, faisant 25 millions de victimes.

Les chats se sont probablement vus accorder une mesure de clémence car ils étaient utiles pour chasser les rongeurs. Vers 1600, à l’approche de l’ère moderne, le chat a commencé à retrouver son ancienne place de compagnon et de régulateur naturel des populations de rongeurs. Le cardinal de Richelieu s’est lui-même fait remarquer pour son amour envers les chats.
Vers la fin du XIXè siècle, élever et posséder un chat devient une véritable mode. Les gens en France commencent à installer des chatières pour permettre à leurs chats d’entrer et de sortir à leur guise. Depuis, l’amour des français pour les chats ne se démentira plus jamais, le chat étant avec le chien l’animal préféré des français !

Informations
Date
Type
Article
Qualité
51star1star1star1star1star

Laissez un commentaire :