La nourriture, ou comment aider votre chat à rester en bonne santé – Partie 1

nourriture chat partie 1

Cet article est la première partie d’un Guide consacré à la nourriture du chat.

Vous pouvez retrouver la Partie 2 en cliquant sur ce lien.

Bien que les chats soient généralement considérés comme des animaux robustes, ils sont en permanence exposés à des organismes microbiens de toutes sortes, même dans un environnement «propre».

Pour garder votre chat en bonne santé, vous devez réduire les possibilités d’accidents ou de maladie, en prenant quelques précautions. Les habitudes et les besoins du chat doivent naturellement être respectés. Soyez attentif et surveillez tout comportement suspect.

Bien nourrir son chat conditionne son état de santé

Aider votre chat à rester en bonne santé, la nourriture

Assurez-vous de fournir à votre chat tous les aliments nécessaires à son bon développement.

Un régime équilibré est indispensable surtout pour les chattes en gestation, celles qui allaitent et leurs chatons.

Pour bien nourrir un chat, il ne faut jamais oublier qu’il est fondamentalement différent du chien. Le chat est un animal carnivore, comme ses cousins sauvages.

Le chat dispose d’une mâchoire et de dents faites pour tuer et manger des animaux, dont la chair lui assure une alimentation riche et équilibrée.

La viande apporte au chat la plupart de ses besoins en eau, car elle est constituée d’eau à 70%.

Le métabolisme du chat exige une nourriture d’origine animale qui lui fournit certaines substances qu’il ne peut pas fabriquer lui même.

Ses besoins nutritifs sont très particuliers, ce qui explique pourquoi la nourriture pour chats est généralement plus onéreuse que celle pour les autres animaux.

Les besoins nutritifs des chats sont différents de ceux des autres animaux. Le chat a besoin d’une grande quantité de protéines, deux fois plus que le chien, et seules les protéines d’origine animale sont assez riches et contiennent le type d’amino-acides appelé taurine, indispensable à la vision. Le chat ne peut pas, comme d’autres animaux, fabriquer cette substance à partir d’autres éléments.

Les protéines animales devraient constituer 30 à 40 % du régime alimentaire de votre chat.
Les matières grasses, devraient constituer 25 à 30 % de l’apport calorique, elles sont capitales puisqu’elles fournissent les acides gras dits « essentiels ».

La plupart des animaux peuvent transformer l’acide linoléique que l’on trouve à la fois dans les légumes et dans les graisses animales en acide arachidonique et en acide linoléique qui leur sont nécessaires. Le chat en est incapable, il lui faut alors consommer des graisses animales pour obtenir ces deux acides importants.

Les chats apprécient les graisses dans la nourriture, ils les digèrent mieux que nous. De plus, ces graisses animales sont une bonne source de vitamines A,D et E.

La première, la vitamine A, est très importante puisque le chat ne peut pas la fabriquer à partir de la carotène contenue dans les végétaux.

Le foie et les huiles de foie de poissons contiennent ces vitamines.

Le foie contient également de l’acide nicotinique, une vitamine du groupe B, dont le chat a besoin, puisqu’il ne peut pas en fabriquer lui même à partir du tryptophane (acide aminé) contenu dans d’autres aliments.

Dans la seconde partie de ce Guide, nous nous intéresserons notamment aux différents types de nourriture pour chat et à la fréquence des repas.

Retrouvez la Partie 2 de ce Guide consacré à l’alimentation du chat en cliquant ici.

1 comment

Laissez un commentaire :